1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Innover grâce aux nouvelles technologies

La ville d'Abidjan a accueilli cette semaine la 5ème édition du forum « InnovAfrica ». Ses participants ont échangé pour trouver des solutions à des problèmes très concrets du quotidien grâce aux technologies actuelles.

Les 200 participants d'InnovAfrica, étaient réunis à l'Institut des technologies d'Abidjan

Les 200 participants d'InnovAfrica, étaient réunis à l'Institut des technologies d'Abidjan

Toute la semaine, il a été beaucoup question de santé, d'énergies renouvelables et d'accès pour tous à l'information. Les 200 participants d'InnovAfrica, réunis à l'Institut des technologies d'Abidjan, semblent bien décidés à agir, avec les moyens à leur disposition, pour faire bouger les choses dans leurs pays.

OpenStreetMap Togo veut cartographier tout le Togo d'ici fin 2014

OpenStreetMap Togo veut cartographier tout le Togo d'ici fin 2014

Cartographier le Togo

Alice Souka est étudiante et membre du projet OpenStreetMap Togo. Ce groupe s'est fixé l'objectif de cartographier tout le Togo d'ici à fin 2014, grâce notamment aux possibilités offertes par le GPS. Et à Abidjan, elle a trouvé à employer ses compétences en cartographie :

« On est sorti sur le terrain hier, on est allé dans la banlieue de Alokro, là où il y a plus de 2.000 habitants abandonnés par l'État. L'État avait l'intention d'aménager la zone là-bas mais ce qui était dit c'est qu'il n'y a personne qui vit là-bas, mais hier nous avons pu découvrir qu'il y a des populations qui y vivent dans des conditions vraiment pitoyables. Donc nous sommes allés cartographier le lieu histoire de faire savoir à la population qu'il y a des gens ici qui vivent dans des conditions déplorables et qu'il faut aller à leur aide. »

Répertorier les structures de santé

Tidiane Ball est médecin. Il a créé en 2009 le site MaliSanté.net, qui répertorie les hôpitaux, les cliniques, les pharmacies au Mali, pour que les citoyens sachent où sont les structures les plus proches de chez eux. Avec l'aide d'autres participants au forum InnovAfrica, il travaille actuellement à améliorer le système pour toucher les Maliens qui n'ont pas accès à internet :

Le site vise à améliorer l'accès des Maliens aux structures de santé

Le site vise à améliorer l'accès des Maliens aux structures de santé

« D'après les chiffres officiels au Mali, seuls 2% de la population ont accès à internet et on a plus de 10 millions de Maliens qui ont accès au téléphone mobile. On s'est dit pourquoi pas faire accéder ces gens aux services sur le mobile, à travers des SMS et des appels vocaux. En fait, vous appelez un numéro. Le numéro vous dira si vous cherchez une clinique ou une pharmacie, tapez 1, tapez 2 pour la pharmacie et si vous tapez les numéros, il vous envoie la liste des différentes structures de votre localité. »

Combiner les énergies renouvelables

Gildas Guiella lui est Burkinabè. Avec quatre autres personnes, il a mis au point un système qui combine l'énergie du vent et du soleil. Un système construit grâce à de la documentation trouvée en ligne et grâce aux compétences du groupe.

« On a réfléchi à dire : voilà, on a construit l'éolienne mais il faut l'améliorer parce qu'elle ne répond pas parfaitement aux besoins du Burkina, comme on n'a pas un vent constant. Et on s'est dit pourquoi pas ajouter une plaque solaire avec une carte Arduino qui va permette de faire la régulation entre l'éolienne et la plaque solaire. Au moment où il y a assez de vent, que ce soit l'éolienne qui produise. Et au moment où on n'a vraiment pas de vent que ce soit la plaque solaire vu qu'on a le soleil toute l'année. »

La plupart des pièces de ce prototype d'éolienne ont été construites par l'équipe, qui compte bien ensuite faire profiter d'autres innovateurs de son expérience en mettant en ligne gratuitement les documents techniques.

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.de ou laissez un message sur notre répondeur : +49-228-429 16 4948 !

Réagissez à l'actualité par SMS !