1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Bobs : premier prix pour un photo-blogueur égyptien

Mosa’ab Elshamy a remporté le prix du meilleur blog pour ses photos impressionnantes qui commentent à la fois des événements d’actualité mais racontent aussi des histoires quotidiennes de la culture égyptienne.

C'est la révolution en Egypte qui qui a révélé sa vocation à Mosa'ab Elshamy

C'est la révolution en Egypte qui qui a révélé sa vocation à Mosa'ab Elshamy

Il est très jeune : seulement 23 ans. Lors du renversement de l'ancien président égyptien Hosni Moubarak, il était encore étudiant en pharmacie. Jusque-là, la photographie était simplement un passe-temps pourMosa’ab Elshamy. Mais cela a changé au cours de la révolution.

Mosa'ab Elshamy se réjouit de son prix aux Bobs

Mosa'ab Elshamy se réjouit de son prix aux Bobs

Très vite il a pu faire l'expérience de la puissance que peuvent avoir les images dans ces moments-là. « Je devais sortir », raconte-t-il dans un entretien Skype avec la DW. « Je considérais comme un devoir de faire ces images et j'ai remarqué que de plus en plus de gens voulaient voir ces photos. » Il arrête alors ses études et se tourne vers le photo-journalisme. Très vite, ses photos sont publiées dans les principaux journaux et magazines internationaux : Time Magazine, Paris Match, The New York Times, et aussi dans le magazine musical Rolling Stone. Il a travaillé pour de grandes agences de presse internationales. Mosa’ab Elshamy, récompensé à plusieurs reprises, fait maintenant parties des grands photographes de presse dans le monde. Une carrière remarquablement rapide pour le jeune photographe.

Images sans filtre journalistique

Le photographe s'intéresse aux scènes insolites et à la vie quotidienne

Le photographe s'intéresse aux scènes insolites et à la vie quotidienne

Il publie sur Twitter, Facebook, sur Flickr, et bien sûr sur sa propre page d’accueil. Ce site n'est pas un blog d'origine. Il s'agit plus d’une page ou Elshamy raconte ses histoires. Histoires en images : les actes de guerre, la persécution, l’injustice, le chagrin. Toutes petites, belles ou quotidiennes : les images de corde à linge sur le toit d'une maison, la normalité dans la tourmente ; le rire des enfants avec des bouches innocentes. Sa proximité avec les humains est visible sur de nombreuses photos. Il montre l'émotion sans filtre journalistique, les visages sont de véritables instantanés, créés dans les moments où les gens ne semblent pas percevoir l’appareil photo dirigé sur eux. Ces images ne sont pas simples, Elshamy le sait : « La dernière chose que les gens veulent voir dans ces moments-là est un appareil photo. Et je devais apprendre à faire preuve d’empathie envers les gens que je veux photographier. »

Au cœur de la révolution

Le jeune photo-blogueur s'est parfois mis en danger pour prendre ses clichés

Le jeune photo-blogueur s'est parfois mis en danger pour prendre ses clichés

Au milieu des émeutes, effectivement, Mosa'ab Elshamy devait être invisible. Il sait qu'il va toujours au devant du danger, mais avec son appareil photo toujours prêt, tout comme ses yeux. Ses photos vivent aussi par l'inattendu : il a photographié un homme dans la foule, image par image - et tout à coup l'homme a pris une balle dans la tête. Ces scènes sont déjà connues d’Elshamy. Il capte des moments où les pères portent leurs enfants morts dans leurs bras, où les femmes pleurent leurs hommes, alors que tout autour d'elles, leur monde sombre dans le chaos. Ces petites histoires au milieu de grands paramètres fascinent Elshamy et font la spécificité de ses images.

Les photos ont leur propre langage

L'intensité des images a également convaincu Tarek Amr, l’un des membres du jury des Bobs. C’est lui qui a souhaité la nomination du jeune photographe : « Ce blogueur raconte des événements qui ne peuvent pas l’être autrement dans les médias », dit Amr. « Il montre également d'autres facettes de la vie des Egyptiens qui ne sont pas révélées au grand public, en partie parce que beaucoup se déroulent dans les zones qui sont accessibles à seulement quelques-uns. »

Regard sur toutes les différentes facettes de l'Egypte

Regard sur toutes les différentes facettes de l'Egypte

La nomination pour le premier prix des Bobs apparaît d'abord inhabituelle, après tout, il ne s’agit pas d’un blog d'origine. Mais Tarek Amr attire l’attention sur un aspect très différent : « Les Bobs mettent en concurrence 14 langues différentes les unes des autres. Mais Mosa'ab n'a pas besoin de la langue. Il blogue des photos - et personne n'a pas besoin de sa langue maternelle, pour comprendre ce qu'elles veulent dire. »

Les 15 autres membres du jury des Bobs ont également été convaincus. Ils ont choisi le photo-blog de Mosa'ab Elshamys comme « Meilleur blog » et l’ont donc désigné comme le gagnant de la dixième édition du Grand Prix des Bobs. Pour le jeune photographe, c’est un honneur spécial : « les Bobs donnent une visibilité depuis de nombreuses années à des gens dans l’anonymat. C'est pourquoi je suis particulièrement heureux d’être encore plus reconnu avec mon travail grâce à ce prix. » Pour lui, le prix des Bobs est une grande motivation pour continuer. Elshamy entend continuer de partager des histoires et cela pourrait peut-être apporter un plus à ce qu'il faut changer dans son pays.

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.de ou laissez un message sur notre répondeur : +49-228-429 16 4948 !

Réagissez à l'actualité par SMS !